L'association


L'’association "les Béarnais de Paris" a pour but de rassembler les Béarnais exilés en région parisienne et tous ceux qui souhaitent découvrir la culture béarnaise. Elle propose tout au long de l’'année des activités pour faire découvrir le Béarn et sa culture.

Association apolitique, laïque, ouverte sur le monde et sa diversité, "les Béarnais de Paris" accueille tous ceux qui ont envie de retrouver en région parisienne de la convivialité, du partage et se rapprocher un peu de ce pays Béarn, malheureusement si éloigné.

À l'’origine de l’'association, deux amies originaires de Pau, Aurore et Laure. Elles se s'étaient connues sur les bancs du Lycée Saint-John-Perse. C'est Paris qui les fait se retrouver au début des années 2000. Vous pouvez les contacter par courriel : bearnaisdeparis@gmail.com ou via Facebook. Ou encore les suivre sur Twitter.



Le Béarn à Paris


Béarnais de Paris, amis du Béarn, ce cher pays vous manque ? Non, ne prenez pas tout de suite un aller simple pour Pau... À Paris ou en Île-de-France, vous pouvez retrouver un peu de l'’esprit du Béarn. Visite guidée...

Vous souhaitez faire une balade béarnaise dans Paris ? Monuments et toponymie...

Commençons par le plus illustre de nos béarnais. C'’est au cœœur de Paris, sur le Pont-Neuf, le plus vieux pont de Paris, que trône une statue équestre d’'Henri IV. En contrebas, sur la pointe de l’'Île de la Cité, vous pourrez vous reposer sur un banc du Square du Vert-Galant.

Henri IV, qui vécut à Paris de nombreuses années, a laissé en héritage des monuments qui façonnent encore le Paris d’aujourd’hui : la place des Vosges (ancienne Place Royale) fut construite entre 1605 et 1612. Son architecture s'’inspire de celle de la place Royale de Labastide d’'Armagnac dans les Landes. L'hôpital Saint-Louis, deuxième plus ancien hôpital parisien (après l'’Hôtel-Dieu) a lui aussi été voulu par Henri IV pour accueillir les malades de la peste.

Avant de s'installer à Paris, Henri IV vécut deux ans à Mantes-la-Jolie. Le nom de la commune vient d'ailleurs du bon roi Henri, disant à sa maîtresse Gabrielle d'Estrée "Allons à Mantes, ma jolie". C'est là-bas qu'il rencontra son ministre des finances Sully. Aujourd'hui, la ville abrite un quartier Henri IV, un square Gabrielle d'Estrée, une allée du Béarn ainsi qu'une chapelle de Navarre.

Envie de prendre un peu de hauteur ? Rendez-vous à la station de métro Pyrénées sur la ligne 11, ouverte en 1935. Ici, point de Pic-du-Midi ou d’'isards gambadants, mais vous êtes très proches d’'un des points culminants de Paris : la rue du télégraphe (devant le cimetière de Belleville) avec ses 128 mètres !

Vous hésitez à choisir l'adresse de votre futur appartement ? Pourquoi pas dans une rue, avenue ou allée du Béarn : vous en trouverez à Paris, St-Cloud, Argenteuil, Versailles, Tremblay, Limeil-Brévannes, Villeparisis ou Boissy-St-Léger.

Et si vous vous baladez du côté du parc Montsouris, vous apercevrez le blason du Béarn décorant une corniche de la cité universitaire.



Les lieux où se retrouver


Les Béarnais de Paris

Évidemment, les Béarnais de Paris, toute jeune association, créée en décembre 2011 par deux amies béarnaises. Si vous êtes sur ce site, c’'est que vous êtes arrivé ! Arrêtez-vous un instant pour découvrir les animations, la vie de l’'association et bien sûr la culture béarnaise que nous mettons à l'honneur.


La Garbure

Plus confidentielle est la Garbure. Cette association des Palois et des Béarnais à Paris, a été fondée vers 1890 par un pharmacien béarnais monté à la capitale pour ouvrir une boutique. L'existence de cette association qui ne déposera jamais de statuts ne se transmet qu'oralement. Elle organise des repas deux ou trois fois par an.


Le Réveil Basco-Béarnais

Cette association a été créée en 1909 et tenait ses premières réunions au Café le Procope. Le but originel de l’'association était d'’envoyer des enfants en vacances dans le Sud-Ouest. La période faste de l'’association fut l'’entre-deux-guerres avec près de 3000 adhérents et même une équipe de rugby. Aujourd’hui, elle relaie des informations sur le Béarn et le Pays Basque à Paris et organise régulièrement des repas.

Vous pouvez les retrouver sur leur site : www.reveil-basco-bearnais.com


La Maison de l'’Aquitaine à Paris

Voulue par le Conseil Régional, la Maison de l'’Aquitaine a vu le jour en 2003 pour renforcer l’'attractivité et la visibilité de la région à Paris.

C’'est avant tout une vitrine touristique avec de la documentation à disposition. Des événements y sont régulièrement organisés.

Tous les mardis soirs, on peut y suivre des cours de gascon.

Pour suivre l'’actualité de la Maison de l’'Aquitaine, la lettre d'information trimestrielle "Aquitaine en Seine" est disponible.

Infos pratiques :

21 rue des Pyramides 75001 Paris - 0155353142

www.maisonaquitaine.com



Chez Tof

Chez Tof a réouvert début 2013. Retrouvez cet authentique béarnais et sa cuisine du terroir dans une ambiance plus intimiste, mais toujours aussi chaleureuse.

www.cheztof.fr


Le Spontini

Restaurant-bar-traiteur basco-béarnais, le Spontini redonne à la gastronomie béarnaise ses lettres de noblesse.


Le Comptoir du relais et l'Avant-comptoir (Hôtel et restaurant)

Le désormais très médiatique palois Yves Camdeborde a ouvert cette adresse, qui célèbre la cuisine "bistrot" et les produits régionaux.

www.hotel-paris-relais-saint-germain.com



Où trouver des produits béarnais à Paris ?

La Maison Micouleau propose une large gamme de produits du sud-ouest. Restaurant et boutique, un incontournable à Paris.



Sources

L'’Aquitaine à Paris, Mode d’emploi, Maison de l'’Aquitaine, Éditions Sud-Ouest.